Narcisse Tordoir

À partir du 20 septembre Narcisse Tordoir présente une œuvre monumentale et quatre dessins dans les salles historiques du musée. 

En 2014 le Musée de l’Art Contemporain d’Anvers (M HKA) avait organisé une exposition qui a remporté un grand succès, avec des œuvres de l’artiste anversois Narcisse Tordoir. La ville avait alors acquis l’un des tableaux monumentaux de la série The Pink Spy pour compléter le patrimoine artistique communal. Narcisse Tordoir avait alors fait don de quatre dessins de la série au Prentenkabinet.
 
À partir du 20 septembre Tordoir présente ces dessins ainsi qu’un tableau monumental dans les salles historiques du musée. L’ancienne bibliothèque est l’endroit par excellence pour y confronter son œuvre imposante avec le contexte historique du musée. 
 
The Pink Spy
Avec la série The Pink Spy (2013) Tordoir s’inscrit dans le prolongement de la tradition du peintre vénitien de la fin du baroque Battista Tiepolo. Tordoir s’inspire surtout de la série de gravures Capricci et Scherzi de Tiepolo. Cet ensemble montre un univers de personnages étranges, de vieillards (rejetés) et de caractères bizarres au bord de la société. Tordoir réfère à la société débraillée dont nous faisons tous partie. Dans cette série, l’Oriental fait office de lien. Il surgit chez Tiepolo et réapparaît dans l’œuvre de Tordoir. Par ses apparences insaisissables cet Oriental représente une métaphore de l’artiste, du philosophe, du poète et de l’homme des sciences. 
 
L’expression du chien
Pour sa série The Pink Spy l’artiste anversois a mis en scène un tableau vivant avec figurants. Dans la mise en scène que réalise le Musée autour de The Pink Spy / Kids, vous butez sur le moulage en plâtre d’un chien fortement expressif. Ce chien fait écho au chien sur la toile monumentale. Pour ce quadrupède Tordoir s’est inspiré d’un chien, d’après un dessin de Jacob Jordaens de la collection du Musée Plantin-Moretus. Jordaens a peaufiné le chien dans son tableau ‘Le piqueur et ses chiens’. Cette œuvre appartient à la collection du Musée des Beaux-Arts de Lille. 
 
Consommation et pollution  
En toile de fond de The Pink Spy / Kids on distingue implicitement le thème de la pollution. On aperçoit des éclats qui sont le fruit de notre envie de consommation. À côté de la toile Tordoir installe deux blocs à lettres de plomb séculaires. L’un n’a pas été affecté par la pollution, l’autre si. L’une des lettres s’effrite littéralement. Le plomb touché – et toxique – sort des limites de l’agencement. Il nous confronte avec les conséquences de la pollution, non seulement pour la santé générale de l’homme mais aussi pour la préservabilité de notre patrimoine culturel collectif. 
 
Quatre dessins pour le Musée Plantin-Moretus
Les dessins sont les traces visibles de la pensée. Les esquisses illustrent les tentatives de Tordoir de mettre au point ses intentions. Ce processus passe via des actes parfois visibles et littéralement déchirants. Certaines parties déchirées sont recollées dans leur temporalité à l’aide de bande adhésive aux couleurs très vives. Il s’agit de recherches artistiques fondamentales sur le ‘comment’ et le ‘pourquoi’ d’une image. Grâce à ces études préalables l’image peut se transformer en une grande œuvre artistique qui reflète l’âme. 

Contact

Vrijdagmarkt 22
Antwerpen

http://www.museumplantinmoretus.be

Book now

Opening Days

Special opening days

Special closing days

Individual visitors

Price per person:

Reduction rates

Card holders

City Card: true.

Groups

Prices

Schools

Prices

d'Autres ont aussi consulté

Contenues similaires