Anvers, ville gothique – du 14e au 16e siècle

Quand progrès technique et développement artistique vont main dans la main. L'invention de l’arc ogival permit de construire des bâtiments plus hauts : le gothique était né.Avec ses lignes verticales et ses voûtes célestes, ce style célèbre la gloire divine et le savoir-faire humain. Petit voyage virtuel dans le gothique anversois.

Gothique divin

La technique des arcs ogivaux qui permettait de construire des bâtiments plus élevés fut largement utilisée et les Anversois la mirent au service de la grandeur ecclésiastique. La cathédrale Notre Dame et les églises Saint-Jacques, Saint-Paul et Saint-André sont d’absolues merveilles. Le gothique fut aussi adopté dans les bâtiments séculiers qui, eux aussi, prirent de la hauteur. La Vleeshuis, à l’époque la Maison des bouchers et halle aux viandes, qui abrite aujourd’hui un musée en est également un bel exemple. Lors de votre visite, n’oubliez pas de regarder les voûtes célestes de la halle.

Dentelle de pierre

Un élément typique des façades gothiques est ce qu’on appelle le driepas : il s’agit de cercles qui se chevauchent dans un triangle.Le motif de trèfle le plus ancien se trouve dans la Stoelstraat au numéro 11. C’est la seule façade en bois qui reste à Anvers. La maison Cluyse à la Oude Koornmarkt 26 et la maison Hof van Liere à la Prinsstraat 33 offrent de très beaux exemples de driepas en pierre.

Pagaddertoren

Dans la cour intérieure de la Hofstraat 15, vous trouverez ce que les Anversois appellent une Pagaddertoren magnifique. Sur les 41 maisons qui avaient une tourelle, il n’en reste plus que 9 aujourd’hui. Beaucoup d’encre a coulé sur ce nom dont on dit qu’il viendrait du mot pagador qui signifie percepteur (parce que celui-ci était toujours de petite taille). Il pourrait aussi trouver son origine dans les petits enfants qu'on envoyait observer l'arrivée des bateaux. Mais au final il vient sans doute du nom des nouveaux riches pour lesquels ces tourelles symbolisaient leur statut social. Les enfants des Anversois et des commerçants immigrés étaient aussi appelés ironiquement pagadder.

Pignons à redans

Bien qu’il soit plus ancien, le pignon à redans a été très populaire dans le gothique anversois et les façades de la Stadswaag, de la Prinsstraat et de la Heilige Geeststraat valent résolument le détour. La façade du café De Pelgrom vous permettra de découvrir le drielicht typiquement anversois : une porte sur la façade avant, située au niveau du grenier et flanquée d’une fenêtre de chaque côté.

Jan Crab

Contact





Book now

Opening Days

Special opening days

Special closing days

Individual visitors

Price per person:

Reduction rates

Card holders

City Card: .

Groups

Prices

Schools

Prices

d'Autres ont aussi consulté

Gare Centrale - copyright Dave Van Laere

Gare Centrale

La Gare Centrale d’Anvers, quelquefois baptisée « Middenstatie » ou « Spoorwegkathedraal» (cathédrale du rail), fut inaugurée en 1905. L’édifice se compose d’une toiture monumentale en acier surplombant les quais et d’un bâtiment en pierre, de style éclectique. La gare a été rénovée récemment et, en 2007, un tunnel a été ouvert sous la gare et une partie de la ville. La gare Antwerpen-Centraal n’est donc plus une gare tête de ligne (une gare où tous les trains doivent faire demi-tour). En 2009, le magazine américain Newsweek l’a classée quatrième plus belle gare du monde.

Vlaeykensgang - copyright Jan Crab

Vlaeykensgang

Le passage secret du Vlaeykensgang date de l’an 1591 et relie le Oude Koornmarkt et la Pelgrimstraat. Lorsqu’on franchit le seuil de la petite porte du Oude Koornmarkt 16, on se croit transporté dans le temps. Jadis, le passage était le domaine des cordonniers, qui devaient sonner le tocsin de la cathédrale, et ce sont les plus pauvres de la ville qui habitaient ici. Aujourd’hui, on y trouve des boutiques d’antiquités, des galeries d’art et le luxueux restaurant Sir Anthony Van Dyck. L’ambiance est tranquille, et le passage est d’ailleurs un endroit très prisé pour écouter les concerts de carillon en été.

Le Tunnel pour Piétons - copyright Dave Van Laere

Le Tunnel pour Piétons

Le Tunnel Saint-Anne – ou le Tunnel pour Piétons comme disent les Anversois – fut inauguré en 1933. Sur la rive droite comme sur la rive gauche vous pouvez maintenant encore descendre dans le tunnel via les authentiques escaliers mécaniques en bois qui, à l’époque de l’ouverture, furent absolument uniques.

Anvers au Moyen-Âge  - copyright Jan Crab

Anvers au Moyen-Âge

Celui qui voudra découvrir comment était Anvers du Moyen-Âge devra lever les yeux sur les façades et oser observer ses bâtiments. Les vestiges de l’ancienne ville se révéleront surtout aux observateurs les plus acharnés et attentifs – mais aussi dans les noms des rues et les plans de la ville.

[object Object]