Du classicisme à l’art nouveau – 18e & 19e siècles

Architecture bourgeoise

Cette période de l'architecture se caractérise par des hôtels de maître et des maisons bourgeoises spacieuses, des églises qui réinventent l’architecture d’antan et des façades exotiques en style Art nouveau qui alimentent les rêves de grandeur de la bourgeoisie… à Anvers, les 18e et 19e siècles offrent une mosaïque de styles architecturaux résolument élégants.

Classicisme : la classe et le faste

L’architecture du 18e siècle tourne le dos aux extravagances du baroque et redonne droit de cité au langage des formes de l’Antiquité classique auxquelles elle ajoute l’élégance française. Le classicisme pur et dur est devenu chic à Anvers. Ceux qui le peuvent y adaptent leur maison. Avec leurs lignes élégantes, mais strictes et symétriques, les façades de De Groote Robijn, het Osterriethhuis et de Hofkamer constituent de magnifiques exemples du classicisme de cette époque. D’autres exemples sont le palais épiscopal, l’hôtel Van Ertborn et les résidences d’été du Middelheim et de Sorghvliet. Le théâtre Bourla s’inscrit dans le classicisme tardif.

Art nouveau : les façades Belle Époque

Au 19e siècle, les Anversois sont nostalgiques des temps glorieux d'antan. Cette nostalgie inspire les architectes qui développement les styles néo- et éclectique. Un style néo est un concept total : il vise à donner à un style plus ancien une allure plus 19e siècle. Parmi les exemples de cette période, on trouve notamment la Hanzahuis néobaroque dans la Suikerrui ou encore l’église néo-gothique Saint-Georges. Le style éclectique puise son inspiration dans différents courants qu'il combinent pour ne plus en former qu'un. Un exemple : le hall de la Gare centrale, les façades de la Leysstraat ou encore l’ancien Tribunal et le Musée des Beaux-Arts. À la fin du 19e siècle, les architectes anversois chargés du développement urbain n'hésitèrent pas à s'inspirer largement de ces deux styles. C’est ainsi que vous pourrez admirer des façades néo-traditionnelles le long du Vlaamse Kaai, mais aussi la Zuiderpershuis, de style éclectique. La Cogels Osylei est quant à elle une ode au style éclectique – à côté de l’Art nouveau qui a fait enter le quartier du Zurenborg au panthéon de l'architecture.

Visit Antwerpen | Foto Jan Crab

Contact





Book now

Opening Days

Special opening days

Special closing days

Individual visitors

Price per person:

Reduction rates

Card holders

City Card: .

Groups

Prices

Schools

Prices

d'Autres ont aussi consulté

Gare Centrale - copyright Dave Van Laere

Gare Centrale

La Gare Centrale d’Anvers, quelquefois baptisée « Middenstatie » ou « Spoorwegkathedraal» (cathédrale du rail), fut inaugurée en 1905. L’édifice se compose d’une toiture monumentale en acier surplombant les quais et d’un bâtiment en pierre, de style éclectique. La gare a été rénovée récemment et, en 2007, un tunnel a été ouvert sous la gare et une partie de la ville. La gare Antwerpen-Centraal n’est donc plus une gare tête de ligne (une gare où tous les trains doivent faire demi-tour). En 2009, le magazine américain Newsweek l’a classée quatrième plus belle gare du monde.

Vlaeykensgang - copyright Jan Crab

Vlaeykensgang

Le passage secret du Vlaeykensgang date de l’an 1591 et relie le Oude Koornmarkt et la Pelgrimstraat. Lorsqu’on franchit le seuil de la petite porte du Oude Koornmarkt 16, on se croit transporté dans le temps. Jadis, le passage était le domaine des cordonniers, qui devaient sonner le tocsin de la cathédrale, et ce sont les plus pauvres de la ville qui habitaient ici. Aujourd’hui, on y trouve des boutiques d’antiquités, des galeries d’art et le luxueux restaurant Sir Anthony Van Dyck. L’ambiance est tranquille, et le passage est d’ailleurs un endroit très prisé pour écouter les concerts de carillon en été.

Le Tunnel pour Piétons - copyright Dave Van Laere

Le Tunnel pour Piétons

Le Tunnel Saint-Anne – ou le Tunnel pour Piétons comme disent les Anversois – fut inauguré en 1933. Sur la rive droite comme sur la rive gauche vous pouvez maintenant encore descendre dans le tunnel via les authentiques escaliers mécaniques en bois qui, à l’époque de l’ouverture, furent absolument uniques.

Anvers au Moyen-Âge  - copyright Jan Crab

Anvers au Moyen-Âge

Celui qui voudra découvrir comment était Anvers du Moyen-Âge devra lever les yeux sur les façades et oser observer ses bâtiments. Les vestiges de l’ancienne ville se révéleront surtout aux observateurs les plus acharnés et attentifs – mais aussi dans les noms des rues et les plans de la ville.

[object Object]