Jan Fabre

Jan Fabre est l’auteur des trois nouveaux retables pour l’église Saint-Augustin. Dans ce cadre, il s’est inspiré des peintures originales de Rubens, Jordaens et Van Dyck. Aujourd'hui, l’ancienne église Saint-Augustin est devenue AMUZ, un centre de rencontre et de musique.

Les trois d’Anvers

C’est en 1628 que les trois plus grands peintres baroques anversois se voient charger par l’Ordre de Saint-Augustin de réaliser des retables pour leur prieuré situé à la Kammenstraat. Pierre Paul Rubens peint à cette occasion, la toile du maître-autel, Jacob Jordaens et Antoine Van Dyck enjolivent quant à eux, les autels Apolline et Augustin situés dans les nefs latérales droite et gauche. Ces trois œuvres ne sont plus dans l’église mais font aujourd'hui partie de la collection permanente du Koninklijk Museum voor Schone Kunsten van Antwerpen (Musée Royal des Beaux-Arts d'Anvers). À l’occasion de l’événement « Antwerp Baroque 2018. Rubens inspires », Jan Fabre s’est vu confier selon la tradition historique des missions d’église, la création de nouvelles œuvres permanentes pour l’église Saint-Augustin.

Jan Fabre

Dans son interprétation des retables, Jan Fabre explore non seulement l’iconographie baroque mais part également des trois fonctions que remplit actuellement AMUZ : celles de salle de concert, de centre de rencontre/de réception et de studio d’enregistrement. Avec respectivement « Het monastieke optreden » (La performance monastique), « Het mystieke contract » (Le contrat mystique) et « De extatische opname » (L’enregistrement extatique), il transpose les retables de Jordaens, Van Dyck et Rubens dans le langage de 2018. Ces œuvres comprennent les éléments clés de la poétique de Fabre comme l’agneau, le feu, la femme, la spiritualité et le diamant, symbole de son amour pour la ville d’Anvers.

Scarabée

Jan Fabre utilise les élytres du scarabée bijou comme matériel pour donner forme à ses interprétations alternatives. Il a déjà utilisé cette technique dans la Salle des Glaces du Palais royal de Bruxelles, dont il a transformé le plafond en « Jardin des Délices » (2002). L’effet pictural du matériau des élytres du scarabée instaure un équilibre entre la mosaïque et la peinture à l’huile classique. Ces élytres reflètent une intensité entièrement nouvelle sous l’effet de la lumière. Cela permet à l'artiste de métamorphoser littéralement sa peinture sous l’effet des variations d’éclairage.

Collages-dessins

Les retables trouvent leur origine dans une suite de différents collages-dessins de Jan Fabre. Ces dessins peuvent également être admirés à Anvers. Cette exposition se tient du 6 juillet au 4 novembre dans la galerie Rossaert situé à la Nosestraat. Elle est accessible gratuitement tous les vendredis et samedis de 13 h à 18 h.

AMUZ | à partir du 03.07.2018

Angelos Bvba | foto Stephan Vanfleteren

Contact

Kammenstraat 81
Antwerpen
+32 32 02 46 69
http://www.amuz.be
info@amuz.be

Book now

Opening Days

From: 2018-09-03 Until: 2018-12-10
1 14:00 - 20:00

Special opening days

Special closing days

Individual visitors

Price per person:

Reduction rates

Card holders

City Card: .

Groups

Prices

Schools

Prices

d'Autres ont aussi consulté

[object Object]