Arrivée d’une pièce maîtresse de Michaelina

Le Cortège de Bacchus de l’artiste-peintre du 17e siècle Michaelina Wautier est arrivé au MAS. Il s’agit d’une toile exceptionnelle, tant par ses dimensions que par son sujet. La toile a une surface de juste en-dessous de neuf mètres carrés et illustre l’ivresse, la luxure et la séduction. Des thèmes certainement osés quand on pense que le tableau a été peint par une femme vers 1655. Les femmes artistes étaient en effet très rares au dix-septième siècle. Et Michaelina Wautier était en outre la seule à aborder des thèmes aussi licencieux que le sexe et l’ivrognerie.

Exposition Michaelina

L’arrivée du Cortège de Bacchus constitue la dernière ligne droite avec l’ouverture au MAS de l’exposition Michaelina. La commissaire Katlijne Van der Stichelen tomba il y a une trentaine d’années à Vienne sur un tableau monumental de 2,5 mètres sur 3,5, un cortège plus grand que nature d’hommes nus enivrés. Au centre du tableau est étendu Bacchus, le dieu romain du vin et de l’ivresse. Une étonnante figure se tient tout à droite de la scène : une femme en rose qui défie le spectateur du regard. Il s’agit de Michaelina qui s’est représentée en personne sur son chef d’œuvre.

Une peintre exceptionnelle

Les artistes féminines sont rares à l’époque baroque. Une formation artistique fait certes partie de l’éducation des jeunes filles bien nées, mais une fois mariées et mères, elles abandonnent ce qui est considéré comme un simple passe-temps. Ce que produisent les femmes peintres de l’époque se réduit souvent à des toiles de petit format, des portraits ou des compositions florales. C’est pourquoi ce Cortège de Bacchus est si exceptionnel. L’œuvre est dans un format qui ferait reculer plus d’un peintre de sexe masculin. Le sujet – l’ivresse, la luxure et la séduction – n’est pas vraiment ce qu’on attendrait d’une dame du 17e siècle. La qualité du tableau est tout aussi impressionnante. Michaelina peint apparemment avec facilité et fidélité des corps d’hommes nus. Cela demande du travail d’étude, ce qui est une fois de plus loin d’être évident pour une femme célibataire au 17e siècle.

L’exposition Michaelina constitue la première rétrospective consacrée à cette femme d’exception. Pratiquement toutes ses œuvres connues sont exposées au MAS à partir du 1er juin.

Bacchusstoet, Michaelina Wautier, Kunsthistorisches Museum, Wenen

Contact





Book now

Opening Days

Special opening days

Special closing days

Individual visitors

Price per person:

Reduction rates

Card holders

City Card: .

Groups

Prices

Schools

Prices

d'Autres ont aussi consulté

[object Object]